mercredi 30 juin 2010

Ecrire un scenario (1) : le pitch

Ça y est, vous souhaitez vous lancer dans la réalisation de votre premier (?) film. Vous avez bien quelques idées, mais c'est un peu le bordel dans votre tête, surtout que votre brainstorming s'est déroulé dans un coin de bar et que vous avez la gueule de bois.

Pas très grave, je vais vous apprendre à synthétiser rapidement vos idées pour en sortir un pitch.

Qu'est-ce qu'un pitch? 

Non, rien à vois avec les briochettes qu'on se fourre dans la poche pour le goûter. Un pitch, c'est le squelette de votre scénario. Il ne se perds pas dans les détails inutiles, et est un condensé des informations vitales de votre histoire.
Un bon pitch résume l'histoire en 3 ou 4 phrase et présente les éléments essentiels, à savoir :

- Protagoniste
- Objectif
- Obstacle(s)
- Résolution

Vous noterez l'acronyme POOR, un bon moyen mémo-technique pour se souvenir de ce que doit comprendre un pitch.
Nous allons maintenant détailler chacun de ces 4 éléments.


Le protagoniste :
C'est le personnage principal de votre histoire, (souvent appelé à tort le héros) celui avec lequel le spectateur devra s'identifier. C'est (généralement) lui qui apprends le plus au cours du déroulement, et c'est également lui qui dénoue les intrigues principales (et en tout état de cause, la résolution finale). Par exemple, Luke Skywalker dans Star Wars, un simple fermier au départ (statut simple, identification aisée), chevalier Jedi à la fin (si ça c'est pas une progression, je sais pas ce que c'est.

Histoire sans protagoniste



L'objectif : 
C'est le but FINAL que doit atteindre le protagoniste. L'objectif est LA raison pour laquelle vous écrivez cette histoire. Que cherche/veut votre personnage? Dans Star Wars, l'objectif de Luke est de rétablir la république (l'Empire est un obstacle).

Histoire sans objectif



L'obstacle : 
C'est la deuxième raison pour laquelle vous écrivez cette histoire. Sans obstacle, atteindre son objectif n'a aucun intérêt. Les obstacles sont de deux natures: les obstacles physiques (un mur, un ennemi, etc...), et les obstacles psychologiques (les phobies, des valeurs morales, etc...).

Histoire sans obstacle



La résolution :
Détaille la méthode employée pour passer l'obstacle, atteindre son objectif, et sa réussite (ou son échec). Dans star Wars, Luke apprends les arts Jedi et affronte son père. Il gagne le combat. Il réussit.
Vous noterez que le pitch dévoile le dénouement. Ce n'est pas grave, il s'agit d'un document technique lié à l'écriture d'un scénario, et absolument pas un teaser ou une phrase d'accroche.


Avec ces 4 simples éléments, vous construisez la base de votre histoire. Prenons un exemple: Un explorateur est perdu en plein milieu du désert. Il attrape un des vautours qui lui tourne autour et trace avec son sang un message de détresse. Un hélicoptère passe, le détecte, et le ramène chez lui.

Protagoniste : un explorateur
Objectif : survivre
Obstacle : le désert
Résolution : il sauve sa peau et rentre chez lui (réussite totale).


Vous tenez là la base d'une histoire, simple et pas forcément passionnante, mais dont les fondamentaux sont résumés. Il ne tiendra qu'à vous de la développer en ajoutant des sous-objectifs (et donc des sous-problèmes), en suivant le même schéma (ce qui fera l'objet d'un autre article). En attendant, votre pitch, gardez le toujours à l'esprit, il vous servira TOUJOURS pour ne pas perdre le fil de votre propre histoire.

3 commentaires:

  1. Excellent!!! J'adore!!!
    Après nous avoir brillamment décrit comment créer un solide "squelette" pour notre scénario, j'attends la partie "musculature" avec impatience.
    Merci ;-)

    RépondreSupprimer
  2. PS: Après le PITCH, y'à quoi?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le Paf si le Pitch est bon.

      Supprimer